Études acoustiques

Les espaces maritimes concentrent de nombreuses activités humaines, dont le transport maritime, la production d’énergies renouvelables, la pêche, l’aquaculture, le tourisme, etc. Le développement de ces activités induit une pression croissante sur les écosystèmes marins. La “directive cadre stratégie pour le milieu marin” (DCSMM) de l’Union Européenne, conduit les états membres à prendre des mesures pour quantifier et réduire les impacts des activités sur ce milieu afin de réaliser ou de maintenir un bon état écologique du milieu marin. Cette politique considère explicitement les sons d’origine anthropique comme “pollution sonore sous-marine”. Des recherches ont mis à jour des effets liés à la production sonore anthropique sur la faune marine (mortalité directe, troubles de l’audition, réponses physiologiques, réponses comportementales et masquage).

Dans ce contexte, SOMME met à disposition ses compétences en acoustique sous-marine et écologie marine, pour évaluer l’impact sonore des activités humaines (énergies marines renouvelables, extension de ports, etc.) et limiter le risque environnemental engendré.

SOMME intervient à toutes les phases des projets maritimes (état initial, construction, exploitation) en fournissant des services adaptés aux travaux réalisés et aux besoins réglementaires :

Suivis acoustiques passifs

Étude et suivi des paysages sonores et de ses composantes. Caractérisation du bruit ambiant. Détection de mammifères marins.

Simulations numériques

Modélisation de la propagation acoustique et estimation de l’empreinte acoustique du projet et des impacts potentiels sur la faune marine.

Mesures de bruit rayonné

Définition et application de protocoles de mesures acoustiques permettant de caractériser les bruits rayonnés par des activités maritimes.

Monitoring en temps réel

Surveillance continue des niveaux sonores émis dans le milieu. Visualisation des données en temps réel via nos plateformes dédiées aux utilisateurs.

  • Réalisation d’états initiaux écologiques (mammifères marins) et acoustiques (bruit ambiant) ;
  • Analyse bibliographique et identification des espèces à enjeux ;
  • Mesure in situ afin de caractériser le paysage acoustique et les sons générés par le projet ;
  • Modélisation et simulation de la propagation des sons générés ;
  • Estimation des empreintes acoustiques des projets ;
  • Estimation des zones d’impacts pour les espèces considérées ;
  • Proposition de mesures ERC (Évitement, réduction et compensation) ;
  • Rédaction d’études d’impacts ;
  • Définition de protocoles de suivi environnemental ;
  • Suivi en temps-réel du bruit généré (phase de travaux et d’exploitation).